Life Trip logo 2

Un voyage en Mongolie : une expérience incroyable !

Le voyage a été longtemps préparé à l’avance et devait se dérouler pendant 45 jours : les visas (une dizaine) étaient organisés pour ce laps de temps, et étaient envoyés par une agence dans un hôtel en Turquie… Mais au final, il a duré 70 jours ! Les papiers administratifs devenaient périmés.

 

Les deux camarades ont donc traversé l’Europe  et  la Turquie. Ensuite , ils sont passés par l’Arménie , la Géorgie, l’ Iran, le Turkménistan, l’ Ouzbékistan , le Tadjikistan, le Kirghizistan, le Kazakhstan, la Russie, et enfin ils sont arrivés  en Mongolie.  Ils l’ont traversée d’ ouest en est . Ils sont repartis par le nord et  la Sibérie pour arriver en Belgique, soit  25000 kilomètres aller – retour

Les pannes du véhicule étaient fréquentes… En fait tous les jours. Mais c’est aussi dans ces moments difficiles que des situations géniales apparaissaient. Les gens s’arrêtaient, proposaient de l’aide. Et aussi de manger chez eux, de prendre une douche… Grâce aux disfonctionnements techniques, de belles rencontres se faisaient.

 

La nourriture ? Des boîtes de conserve avaient été prévues, ainsi que des rations de l’armée, un gros sac de riz et un cooker . Les plats étaient cuisinés au bord de la route. Le matin, Gil et Arnaud passaient devant des villages avec des marchés proposant des produits frais, du pain , des légumes. Ils mangeaient donc souvent local.

 

Pour dormir ? La Lada est idéale pour se reposer, et les vieux sièges servent de divans. Quatre solutions : un sur le siège à gauche, l’autre sur celui de droite. Ou alors par terre, dans les pays chauds. L’option tente a été utilisée, et plus rarement, le logement chez l’habitant (notamment en Iran, quatre/ cinq fois)

 

La sécurité ?  Pas un seul problème. L’Iran a été le pays le plus hospitalier. C’est le coup de cœur : l’aide y est omniprésente. Les deux amis ont même donnés cours dans une école de filles !

Conseils et anecdotes

Ne pas tenter de séduire des filles en Mongolie, et ce même en soirée, car il y a risque de se retrouver avec tous les hommes du club ou du village sur le dos.

 

Communiquer avec des dessins , et ce sur un carnet. Car dans ces pays lointains, les personnes ne connaissent pas l’anglais.

 

Ne pas avoir peur de dormir chez l’habitant. Les humains sont à la base généreux et sympathiques. Bien évidemment, il reste 1% de situations dangereuses. Mais tenez compte des 99 % !

 

La  voiture était assurée au nom d’un ami. Le problème , c’est qu’à partir de la Turquie, il était impossible de passer la frontière avec une assurance au nom de quelqu’un qui n’est pas dans la voiture.  Heureusement , il y avait un dossier et une attestation fait par l’avocat de cet ami. Mais c’était un véritable ascenseur émotionnel à chaque frontière.

 

Chaque décision est importante. Et elle amène soit à une réussite, soit à un échec ! A la frontière entre la Mongolie et la Russie, sur le chemin vers la Belgique, les visas expiraient le jour même. S’ils entraient en Russie, ils étaient en séjour illégal. Ou alors, ils devaient retourner en Mongolie… Et attendre pendant trois semaines un visa.

Qu’auriez-vous décidé ?

Arnaud et Gil choisirent de tenter le coup , et donc d’entrer en Russie. Pour se diriger le plus rapidement possible au Consulat. Gil ayant un tatouage ukrainien sur le bras ( l’Ukraine et la Russie ont failli entrer en guerre, notamment à cause du dossier de la Crimée), nos  compères apparaissaient un peu suspects. Après vérification des identités et du passé des deux, le consulat demanda à Gil de masquer son bras sous une longue manche.

Ils se retrouvèrent ensuite au tribunal au bout de deux jours, et heureusement l’amende n’a pas été lourde. Ils ont pu obtenir enfin un visa de …10 jours. Pour se rendre à Moscou et être soumis à la même problématique.

 

Finalement, Arnaud retourna seul en Belgique. Gil prit également l’avion vers Bruxelles afin d’obtenir un visa express, pour aller ensuite… A Moscou rechercher la voiture.

Conclusion

Le retour en Belgique, à la réalité, a été difficile. Mais les cœurs d’Arnaud et de Gil sont remplis de toutes les expériences humaines.

Il est urgent d’oser réaliser ses rêves. On se crée des barrières, des peurs. Mais il est vraiment nécessaire de se dépasser , de se surpasser.

 

Le but du voyage, en outre, était humanitaire. Via les réseaux sociaux, Arnaud et Gil avaient récolté des vêtements chauds (surtout pour les enfants)  en Belgique et les distribuaient aux Mongols.

Un tout grand merci à eux pour ce témoignage et pour la vidéo qui l’accompagne. Ils sont une vraie source d’inspiration pour moi !

Notre incontournable

Alliant durabilité et éthique, avec son coton biologique le t-shirt One Life One Travel incarne l’esprit des explorateurs modernes.

Portez-le fièrement lors de vos escapades, partagez votre amour pour les voyages et inspirez les autres à adopter un mode de vie conscient.

ASSURANCES

Chez LifeTrip, nous sommes partenaires de 2 assurances spécialisées dans la mobilité internationale, à savoir GOByAVA et Chapka. Nous te proposons donc dans cet article, un comparatif pour te permettre d’y voir un peu plus clair et t’aider à faire ton choix !

Nos derniers articles
Coucher de soleil rouge sur une plage avec des personnes dans la mer

NOS 10 INCONTOURNABLES AU COSTA RICA 

Découvrez notre top 10 des choses à ne pas louper lors de votre voyage au Costa Rica. Préparez-vous à vous plonger dans les parcs nationaux les plus fous de ce pays, à parcourir les magnifiques plages ainsi qu’à réaliser des activités plus marquantes les unes des autres.

Lire la suite »
Qui sommes-nous ?

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Let’s be friends

Chaque semaine découvre une nouvelle aventure, un témoignage ou une expérience à vivre dans le monde !