Life Trip logo 2

Mon volontariat dans un refuge animal

Alors que mon voyage au Costa Rica était sur le point de se terminer , j’ai décidé de tenter une expérience inédite dans ma vie et je suis donc aller faire du volontariat pendant 2 semaines dans la réserve de Natuwa .

Cette réserve,  située dans un endroit totalement isolé,  a pour but de recueillir des animaux blessés ou abandonnés,  pour les guérir voire dans le meilleur des cas , pour les réadapter à la vie sauvage .
On peut y trouver des animaux qui ont été blessés par des conditions naturelles mais aussi des d’animaux importés depuis d’autres pays ou qui ont survécu à du braconnage.

C’est donc avec l’envie d’accomplir quelque chose d’utile et accompagné de Pierre , un ami venu me voir au Costa Rica,  que je montai dans un bus local depuis … ??? ( nom de la ville ou village ) en direction de … nulle part .
En effet,  comme je l’ai déjà évoqué,  ce centre est extrêmement isolé , et donc le bus s’est arrêté au bord d’un route de campagne et , à notre plus grand étonnement , a ouvert les portes : nous étions arrivés à destination.
Nous sommes donc descendus , en nous demandant …  « Dans quoi avons nous mis les pieds ?  » puis nous avons suivi un petit chemin sans trop savoir où cela  nous emmènerait .

Et il se trouve que ce chemin nous a mené tout droit vers un taxi … du moins , une sorte de taxi.
Le chauffeur était endormi ,et un peu gêné , nous l’avons réveillé pour savoir s’il pouvait nous emmener jusqu’au centre.
Suite à sa réponse positive ( entre deux bâillements ) nous sommes montés dans sa voiture … enfin dans la mesure où on pouvait encore appeler ça une voiture.

Elle était dans un état pitoyable , cabossée et rouillée , j’ai d’ailleurs cru que la porte allait me rester dans la main en l ‘ouvrant. … Et bien entendu … celle -ci ne démarra  pas … du moins pas du premier coup.
Finalement , après avoir roulé sur une route extrêmement cabossée qui nous a secoués dans tous les sens , nous arrivons miraculeusement à destination .

Et cet endroit était magnifique , situé dans une imposante forêt,  ce centre dégageait une impression bucolique et apaisante qui contrastait avec le stress que j’avais pu ressentir dans la capitale San José.

Extrêmement verdoyant,  ce centre était divisé en plusieurs secteurs dont chacun abritait des variétés différentes d’animaux mais à peine nous étions arrivés que déjà nous pouvions apercevoir un nombre impressionnant de perroquets voler autour et au -dessus de nous.

 

Mais ce n’était que le début de la visite , et plus nous avancions , plus les oiseaux étaient nombreux et diversifiés, il y avait des centaines de perroquets de 4 ou 5 sortes différentes
Ainsi qu’une multitude d’oiseaux différents que je ne saurais malheureusement pas identifier
A l’exception des toucans qui étaient également assez nombreux.
Je vous laisse donc imaginer l’ambiance sonore à laquelle j’ai eu droit pendant 2 semaines !

Il y avait également quelques tapirs , c’était la première fois que j’en voyais et ils m’ont plutôt intrigués
Ils ressemblaient à des petits éléphants préhistoriques.

Nous arrivions ensuite dans le secteur des singes , ou j’en vis plusieurs dizaines se balançant d’arbres en arbres ,certains était vraiment minuscules et super mignons
J’avais l’impression de voir des peluches vivantes.

Ce que nous ignorions à ce moment précis , c’est que nous avions gardé le plus impressionnant pour la fin .
En effet , alors que nous avancions dans le centre , nous nous sommes retrouvés nez à nez avec des jaguars ! Bon ,pas de panique, il y avait une vitre pour nous séparer.
Mais … Contrairement à un zoo classique , il y avait une réelle proximité entre eux et nous …
Et je pus les admirer en détail :  ils avaient des griffes énormes , une mâchoire imposante, un pelage magnifique et des yeux jaunes perçants et intimidant
L’un d’entre était tout près de nous et suivait nos mouvements de l ‘autre côté de la vitre …comme si il était prêt à nous bondir dessus … heureusement qu’il y avait une vitre !

BREF LA VISITE ÉTAIT TERMINÉE, IL ÉTAIT TEMPS DE SE METTRE AU BOULOT MAINTENANT

Chaque matin , je devais préparer le repas qu’on allait servir aux animaux et cela me donnait grandement envie
On leur servait tout un assortiment de fruits frais ( sauf pour les jaguars bien entendu ) bien épluchés par mes soins au préalable .
Quand les plats étaient prêts , j’allais directement nourrir les animaux.
C’était mon moment préféré dans la journée, ces petites bêtes connaissaient les horaires et m’attendaient de pied ferme , prêtes à me bondir dessus .
Sans parler des oiseaux qui venaient se servir directement dans mes plats pendant que je marchais .

Bon j’avais également des tâches un peu moins cool à effectuer comme nettoyer les enclos …. comme celui des jaguars par exemple.

D’ailleurs il m’arrivait aussi de les nourrir le soir , je leur donnait des morceaux de steak bien saignant … et encore une fois , ils étaient vraiment très impressionnants à voir , ils se jetaient sur la viande et émettaient de sauvages rugissements qui me donnaient des frissons
D’ailleurs dans le noir , leurs yeux jaunes brillaient encore plus et je pouvais parfaitement voir s’ilsl e regardaient ou pas.

MAIS IL M’ARRIVAIT ÉGALEMENT DE FAIRE DES ACTIVITÉS PLUS TRANQUILLES !

Comme planter des arbres dans le but d’agrandir le centre ou d’accueillir les touristes en leur faisant visiter les locaux.

C’était vraiment sympa de partager mon quotidien avec ces gens , car chaque jour je voyais de nouveaux visages s’émerveiller devant les oiseaux ou les singes , et comme cela était contagieux , j’avais l ‘impression de redécouvrir le centre tous les jours .
En tout cas , le tourisme était une bonne chose pour le centre , car cela aidait le centre à acheter de la nourriture pour les animaux

Bon je parle beaucoup de tâches à effectuer et de « corvées  » mais j’avais également pas mal de temps libre ou je pouvais juste aller me détendre avec les animaux , en particulier les singes que j ‘aimais vraiment observer.

 

UN PETIT COUP DE STRESS

Un matin ,j’ai été réveillée par la panique d’une autre volontaire. … en effet , cette fille avait été réveillée. … par la piqûre d’un scorpion qui était monté sur sa main pendant son sommeil  !

Au final , plus de peur que de mal , mon amie a juste eu la main un peu engourdie et nous nous sommes mis à dormir dans des moustiquaires pour éviter que cela n’arrive de nouveau . Je me dois toutefois de vous préciser que ce genre d’événement arrive très rarement … donc pas de panique  et cela ne doit pas vous dissuader de vivre cette expérience.

Car le centre a tout le temps besoin de volontaires afin de les aider dans cette noble tâche
C’est vraiment une expérience hors du commun que je vous conseille grandement,  car en plus de donner  de votre personne pour quelque chose d’utile , vous en ressortirez grandi par la satisfaction d’avoir accompli quelque chose de profondément humain et désintéressé , qui contraste avec nos activités habituelles

Si le volontariat vous intéresse , laissez moi un message dans l’espace « contactez nous » sur le blog et je pourrai vous mettre en relation avec le centre .
Car si mon expérience a pu donner envie à d’autre gens de la vivre également, alors ce sont les animaux qui en bénéficieront

Enfin je vais terminer avec une dernière histoire

L’HISTOIRE DE RODOLFO

Si tu veux vivre l’expérience de l’Amazonie d’une manière unique, Cuyabeno est certainement l’endroit idéal. Ici, tu profiteras d’une nature incroyable, d’une atmosphère calme et magique, proche de la nature et de la population locale. Cuyabeno surprendra tous les amoureux de la nature.

Notre incontournable

Alliant durabilité et éthique, avec son coton biologique le t-shirt One Life One Travel incarne l’esprit des explorateurs modernes.

Portez-le fièrement lors de vos escapades, partagez votre amour pour les voyages et inspirez les autres à adopter un mode de vie conscient.

ASSURANCES

Chez LifeTrip, nous sommes partenaires de 2 assurances spécialisées dans la mobilité internationale, à savoir GOByAVA et Chapka. Nous te proposons donc dans cet article, un comparatif pour te permettre d’y voir un peu plus clair et t’aider à faire ton choix !

Nos derniers articles
Village de puyo en Equateur

Puyo : la plus belle vue sur l’Amazone

Aujourd’hui, nous mettons le cap sur l’Équateur, un pays d’Amérique du Sud riche en merveilles naturelles et culturelles. Notre destination ? Puyo, une petite ville située dans la province de Pastaza, à proximité de Banos. Là-bas, tu découvriras la plus belle vue sur l’Amazone, un spectacle à couper le souffle.

Lire la suite »
Qui sommes-nous ?

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Let’s be friends

Chaque semaine découvre une nouvelle aventure, un témoignage ou une expérience à vivre dans le monde !